Stress, santé mentale et FIV

D'une manière générale et surtout lors d'un parcours de FIV, la santé mentale est un élément crucial. Acquérir et/ou maintenir un bien être psychique fait en effet partie des 5 étapes de la préparation à la FIV.

Tout au long de cette page, nous allons définir ce qu'est la santé mentale, quels impacts celle-ci peut avoir sur la santé physique et surtout pour quelle raison elle est si importante pour vous et pour le résultat de votre traitement de PMA.

Qu'est-ce que la santé mentale?

L'organisation mondiale de la santé définit la santé mentale tel que :

"un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté."

Dans notre société moderne où tout va très vite, le stress est devenu un mode de vie. Néanmoins, même si le stress est d'une manière fondamentale bénéfique et fournit l'énergie nécessaire à notre organisme afin d'affronter les difficultés quotidiennes, sur le long terme, le stress entraine de nombreux problèmes. Il semble même que le stress serait la cause de plus de 60% des consultations chez le médecin (passeportsanté.net).

"Des facteurs sociaux, psychologiques et biologiques multiples déterminent le degré de santé mentale d’une personne à un moment donné. Ainsi, des pressions socio-économiques persistantes" - en d'autres termes, le stress qui est devenu de nos jours un problème de santé publique -  "sont des facteurs de risque reconnus pour la santé mentale des individus et des communautés" (OMS, mars 2018).

Le stress, un obstacle à la conception?

Le stress peut avoir comme conséquences des cycles anovulatoire (sans ovulation), des cycles irréguliers et même une absence totale de règles (aménorrhée).

La présence d'adrénaline, l'hormone libérée par notre corps lors de périodes de stress, lui  indique que les conditions ne sont pas optimales pour démarrer une grossesse. D'autres hormones telles que le cortisol et la prolactine entrent également en jeux et réduisent les probabilités d'une conception.

Notre corps réagit judicieusement et lors d'un stress extrême, il s'auto-conditionne afin d'empêcher la conception . De plus, un stress chronique peut également diminuer fortement la libido, ce qui n'est pas idéal lorsqu'un couple essai de concevoir.

maFIV stress FIV IVF sante mental

De quelles manières le stress peut-il impacter les résultas d'un traitement FIV?

Le stress peut influencer les résultas de la FIV de différentes manières. Celui-ci peut avoir un impact sur la qualité des ovocytes, sur l'implantation et l'évolution de la grossesse.

La qualité des ovocytes

Selon une étude de 2016, l’augmentation du taux d’hormones de stress telle que le cortisol réduit la production d’œstradiol et affecte les fonctions des cellules de la granulosa qui se trouvent dans le follicule, ce qui entraîne une détérioration de la qualité des ovocytes, (Pubmed, march 2016).
Pour rappel, la mauvaise qualité des ovocytes fait partie d'une des causes principales de l'échec de la FIV (plus d'informations ici).


L'implantation

Une étude de 2012 illustre que, sur un échantillon de 264 femmes ayant eu recours à la FIV ICSI, les femmes ayant eu un traitement avec issue positive avaient des concentrations d'hormones de stress moindre que les autres au moment de la ponction et du transfert. (Pubmed, janvier 2013).

Il faut également mentionner la fonction immunitaire qui est extrêmement importante en phase d'implantation (voir échec de la FIV). Hors, il a été démontré que le "stress intense et régulier modifiait l'expression des gènes présents dans les globules blancs. Ces cellules modifiées sont alors sujettes à des réactions immunitaires excessives pouvant conduire à une inflammation"(Futura Science, novembre 2013). En effet, une personne chroniquement stressée est une personne "malsaine": fatigue intense, tensions nerveuses, mauvaises habitudes alimentaires et de vie en général.

L'évolution de la grossesse

Des chercheurs de l'université de Zurich ont découvert qu'un stress ressenti sur le long terme par la femme enceinte peut modifier le métabolisme du placenta et influencer la croissance du foetus (Science daily, mai 2017).

Oui, mais comment faire pour être moins stressé(e)? La FIV en elle-même est stressante!

Bien évidemment, il est difficile de décider d'être moins stressé. Rien que d'entendre notre entourage ou le corps médicale nous dire de ne pas être stressé devient stressant, n'est-ce pas?!

maFIV vous propose réduire votre stress grâce aux programmes de méditation guidée spécialement crées pour la FIV: découvrir les programmes.