Le mécanisme de la qualité de l’ovocyte

Je peux améliorer la qualité de mes ovocytes? Pourquoi personne ne me la jamais dit!

C'est une compréhension commune que les erreurs chromosomiques dans les ovocytes sont hors de notre contrôle. Pourtant les recherches scientifiques récentes montrent bien le contraire. En fait, la proportion des ovocytes portantes des anomalies chromosomiques peut être influencée aussi bien négativement que positivement, grâce à des nutriments et une meilleure hygiene de vie, des facteurs sur lesquels il est possible d'agir (Pubmed, juillet 2013).

Des facteurs externes peuvent influencer la qualité des ovocytes en stimulant ou en dérangeant la capacité de l'ovocyte à produire l'énergie (le carburant) nécessaire aux moments critiques.

Le processus du développement de l'ovocyte

Le processus de la production des ovocytes est très long et sujet aux erreurs.
En effet, le développement des ovocytes commence bien avant la naissance de la femme, dès la vie intra-utérine, pendant le premier trimestre de la grossesse. La petite fille née avec tous ses ovocytes qui sont dans un état d'animation suspendue et qui resteront des "cellules immatures" pendant la majorité de sa vie.
Dès la puberté, trois à quatre mois avant l'ovulation, un petit groupe d'ovocytes commence à grossir. Alors que la majorité de ceux-ci mourront naturellement, un ovocyte "leader" finira sa maturation et sera expulsé du follicule lors de l'ovulation. Il pourra être ensuite fécondé.

Un processus très long et sujet aux erreurs!

Durant l'énorme intervalle de temps entre le développement précoce des ovocytes et l'ovulation, ceux-ci ont de multiples opportunités d'accumuler des dommages dans le cadre du vieillissement normal de la femme. La croyance commune est qu'arriver à l'âge de 40 ans, les ovocytes d'une femme ont accumulés trop de défauts chromosomiques et que rien ne peut changer cela. Mais ce n'est pas scientifiquement juste! En effet, la plupart des erreurs chromosomiques se produisent juste avant l'ovulation, durant la deuxième phase de la méiose. Si ce processus critique tourne mal quelque soit le stade, l'ovocyte se retrouvera avec un chromosome supplémentaire ou manquant ("It starts with the egg", Rebecca Fett).

Rapellons que la méiose est une division cellulaire qui joue un rôle essentiel pour la reproduction sexuée, car elle réduit de moitié le nombre de chromosomes des gamètes, ce qui permet de conserver le nombre de chromosomes de l'espèce après la fécondation.

Un ovocyte qui n'a pas le bon nombre de chromosome, et alors?

Après fécondation par un spermatozoïde, un ovocyte qui n'a pas le bon nombre de chromosomes donnera un embryon qui aura également un nombre incorrect de chromosomes. Ainsi, même si l'ovocyte parvient à être fécondé, que l'embryon se développe et engendre une grossesse, celle-ci ne pourra pas évoluer ou engendrera un foetus atteint d'une trisomie (exemple: syndrome de Down ou trisomie 21) ou d'une monosomie.

Il est ainsi facile de comprendre l'importance cruciale de la qualité des ovocytes!

Trois mois avant l'ovulation, un période critique ou une fenêtre d'opportunité!

L'information essentielle a retenir maintenant est que les erreurs chromosomiques dans les ovocytes ne s'accumulent pas graduellement après 30 ou 40 ans, mais sont engendrés seulement quelques mois avant l'ovulation! En d'autres thermes, l'âge ne cause pas directement les anormalités chromosomiques, mais celui-ci crée des conditions qui prédisposent les ovocytes à se développer incorrectement juste avant l'ovulation.

Cela veut dire qu'en changeant les conditions juste avant de l'ovulation, on peut augmenter les chances d'avoir des ovocytes matures avec le nombre correct de chromosomes, simplement parce que les erreurs chromosomiques ne se sont encore pas produites!

Formation de la qualité de l'ovocyte

Si ce n'est pas seulement l'âge, qu'est-ce qui engendre ces erreurs?

Pour commencer, l'ovocyte a besoin d'énormément d'énergie pour murir et finir la méiose.
Malheureusement, avec l'âge, le manque de certains nutriments et divers facteurs externes, l'ovocyte n'a pas assez d'énergie pour effectuer sa transformation correctement (Pubmed, Septembre 2011).
En fait, le problème se situe principalement au niveau des "centrales électriques" de l'ovocyte appelées mitochondries. Avec le temps et en réponse au stress oxydatif, ces mithochondries sont endommagées et moins apte à produire de l'énergie (Pubmed, Novembre 1994).
Sans l'énergie nécéssaire, les ovocytes et les embryons ont de fortes chances de se développer de la mauvaise manière ou de simplement stopper leur développement.

Ainsi, tout faire ce qui vous est possible pour "recharger" vos mithochondries et donc booster ce qui apporte l'énergie à vos ovocytes pourra vous permettre d'améliorer la qualité de vos ovocytes!!!

Ensuite, certaines substances ou facteurs externes peuvent interféré dans le processus de développement des ovocytes et causer les erreurs chromosomiques (Pubmed, Avril 2003 & Mars 2016). Se tenir éloigner le plus possible de ces substances ou de ces facteurs est également une des clés de l'amélioration la qualité des ovocytes.

Golden-egg

La solution donc?

Nourrir et protéger vos ovocytes!

Comprendre mieux le fonctionnement de notre corps et les impacts des facteurs externes sur notre fertilité nous aide à changer nos habitudes quotidiens, car même un petit changement peut avoir un grande impact!

Continuez à lire la série:  Améliorer la qualité de ses ovocytes.