FIV avec Don d’Ovocytes (FIVDO)

Qu’est-ce que la FIV avec don d'ovocytes ?

La Fécondation In Vitro avec Don d’Ovocytes (FIVDO) est une méthode de Procréation Médicalement AsDonsistée (PMA) qui consiste à féconder en laboratoire les ovocytes d’une donneuse avec les spermatozoïdes du partenaire ou d’un donneur. Les embryons qui en résultent sont ensuite transférés dans l’utérus de la receveuse.

Dès les années 90, la FIVDO est devenue une méthode commune utilisée dans le but de lutter contre l’infertilité liée à l’âge ou à l’absence de production d’ovocytes fécondables. Depuis, les méthodes se sont développées, de nombreuses cliniques à travers le monde la pratiquent et son utilisation est encadrée par de lois (qui varient selon les pays). La FIV avec don d'ovocytes n’est plus réservée à une élite financière.

Quand a-t-on recours à une FIV avec don d'ovocytes ?

La FIVDO s’adresse aux femmes dont l’utérus est capable d’accueillir un ou plusieurs embryon(s), mais ne pouvant pas utiliser leurs propres ovocytes, soit parce qu’elles n’en produisent pas ou plus, soit parce que ceux-ci ne sont plus aptes à être fécondés.

1. Ne pas ou ne plus produire d’ovocytes peut être la conséquence de :

    • Une ménopause, précoce ou non
    • Une ablation des ovaires
    • Une maladie, telle que l'endométriose
    • La présence de kyste ovarien
    • et autres.

A noter que la production d’ovocytes peut être interrompue sur un ou plusieurs cycles dans les cas de stress important, de choc émotionnel, de troubles psychologiques et même lorsqu’il y a une pratique sportive trop intensive.
Même si une femme ne produit pas d’ovocytes, son utérus a la capacité d’accueillir la nidation d’un ou plusieurs embryons.

 2. Les ovocytes produits par les ovaires ne sont pas aptes à être fécondés car de trop mauvaise qualité. Cela peut avoir plusieurs origines, dont :

    • L’âge
      En effet, la qualité des ovocytes diminue avec le temps. Il est, de ce fait, souvent conseillé d’avoir recours à une FIVDO après 43 ans (environ) afin d’augmenter les chances de pouvoir concevoir un enfant. Cet âge varie évidemment d’une femme à l’autre et le recours à la FIVDO peut être conseillé bien avant 43 ans ou, inversement, seulement plus tard.
    • Le risque que la mère transmette une maladie génétique à son enfant
    • La maladie, telle que l'endométriose
    • Si plusieurs tentatives de FIV se sont soldées par des échecs
    • et autres.

Comment fonctionne la FIV avec don d'ovocytes ?

Les différentes modalités de la FIVDO pour la donneuse comme pour la receveuse peuvent varier en fonction du pays dans lequel celle-ci a lieu. Cependant, il est possible de relever certains points communs à toutes les situations :

La donneuseDonneuse

La donneuse est en principe une jeune femme en bonne santé entre 18 et 35 ans, ce qui garantit en principe la qualité  de ses ovocytes. Avant de pouvoir effectuer un don, elle doit se prêter à des tests médicaux pour contrôler sa santé physique, sa santé mentale et contrôler qu’aucune maladie génétique ne risquerait d’être transmise à l’embryon. Lorsque la donneuse a passé et réussi ces tests, elle suit un programme de stimulation ovarienne (via la prises d’hormones nommées gonadotrophines) d’une durée de 10 à 14 jours. A la suite de cela, ses ovocytes sont prélevés sous anesthésie générale et fécondés par les spermatozoïdes du partenaire du couple ou d’un donneur.

La receveuse

La receveuse, de son coté, suit égalment une stimulation hormonale prescrite par le médecin en charge de la FIVDO afin de permettre le meilleur développement possible de sa muqueuse utérine. Puis, lorsque la muqueuse est jugée comme étant d’une épaisseur satisfaisante, au bout d’une vingtaine de jours, un ou plusieurs embryon(s)s est/sont transféré(s).

Les mois précédents et en parallèle du traitement hormonal, il est conseillé à la receveuse de se préparer à recevoir le ou les embryon(s) qui lui seront transférés. Cela peut se faire, par exemple, par le biais de la méditation ou encore par une adaptation de son alimentation afin de favoriser la nidation.


Situation en Suisse et en France. Drapeau-France-Suisse

Les législations sur le recours au don ovocytes varient d’un pays à l’autre. Afin de comprendre au mieux les possibilités existant en Suisse et en France, nous vous invitons à lire cet article expliquant les spécificités de ces deux pays en la matière.

Vers l'article : FIV avec Don d’Ovocytes en Suisse et en France


Le taux de succès & les tarifs

Le taux de succès de la FIVDO varie entre 40% et 70%, selon la clinique et le pays. L'âge de la femme receveuse n'impacte que peu le succès du don d'ovocytes. C'est surtout l'âge de la donneuse qui a de l'importance.

Le tarif d'un traitement avec don d'ovocytes oscille entre CHF 4’800 et CHF 25’000 selon le pays et la clinique.

De nombreuses cliniques à travers le monde proposent la FIVDO. Chacune présente des garanties différentes, d'un nombre donné d'ovocytes, à un nombre d'embryons et parfois même, la garantie d'un bébé sinon remboursement.

Le choix de sa clinique et de ses engagements est donc crucial.

La clinique que vous choisirez affectera votre expérience à chaque étape de votre parcours, et peut-être, sera le facteur décisif de votre réussite.


Les démarches

Les démarches pour effectuer une FIVDO peuvent parfois ressembler à un parcours du combattant. Afin de vous accompagnez au mieux dans vos démarches, nous vous recommandons la lecture de ces articles :

La FIVDO étape par étape

FIV avec Don d’Ovocytes en Suisse et en France

Nous préparons...

Comment choisir une clinique

Prix des traitements et risques

Comment se préparer pour la FIVDO ?

FIV avec don d'ovocytes et épigénétique


Vous souhaitez discuter de votre problématique ou être accompagné(e)(s) tout au long de votre cycle FIVDO ?

Découvrez nos prestations :