FIV avec Don d’Ovocytes en Suisse et en France

Si vous souhaitez savoir plus sur la La Fécondation In Vitro avec Don d’Ovocyte (FIVDO), qu’est-ce que la FIVDO, quand a-t-on recours à une FIVDO ou comment-elle fonctionne => lisez notre article : FIV avec Don d’Ovocytes (FIVDO)

L’article qui suit concerne la situation des couples hétérosexuels. Les femmes célibataires et les couples homosexuels rencontrant des particularités légales que nous traiterons sur une autre page.

Situation FIVDO en Suisse

En Suisse, il est interdit de pratiquer une FIV avec don d’ovocytes (FIVDO). De ce fait, ce traitement n’est proposée dans aucune clinique en Suisse.

Cependant, cela ne signifie pas que les personnes de nationalité suisse n’ont pas le droit d’avoir recours à la FIVDO, mais simplement que les médecins ne peuvent pas la pratiquer sur le territoire suisse.

De ce fait, un couple résidant en Suisse peut se rendre dans une clinique à l’étranger pratiquant légalement la FIVDO. A son retour en Suisse, la grossesse pourra suivre son cours normalement et à la naissance de l’enfant, aucune formalité administrative ou légale ne devra être effectuée. Il est en revanche très important de signaler le recours à une FIVDO à votre gynécologue afin que celle/celui-ci ait toutes les informations nécessaires pour suivre au mieux la grossesse en question.

Plus info dans notre article : FIVDO étape par étape

Êtes-vous concernées?

Les personnes résidant en Suisse désirant avoir recours à une FIV avec don d’ovocytes peuvent néanmoins en discuter avec leur gynécologue ou médecin traitant. Cependant il n’est pas rare que ce dernier n’ai une connaissance que limitée sur les pratiques à l’étranger ou qu’il ne connaisse qu’une clinique, avec laquelle il pourrait avoir des arrangements financiers. Ainsi, un accompagnement personnel tel que celui d’un(e) coach FIV peut s’avérer utile.

Le/la coach FIV qui travaille dans l’intérêt de ses clients et qui comprends les fonctionnements des cliniques à l’étranger, pourra les accompagner dans leur choix et leur apportera un soutien moral à chaque étape de cette belle aventure.


Situation FIVDO en France

En France, le recours à une FIV avec don d’ovocytes est autorisé et encadré par la loi sous certaines conditions. La FIVDO n’est accessible qu’aux couples hétérosexuel, mariés ou pacsé depuis une durée minimum de deux ans, rencontrant des problèmes de fertilités ou le risque de transmettre une maladie génétique grave à l’enfant à venir. Aucune restriction d’âge n’est clairement définie, cependant il est précisé que les membres du couple doivent être « en âge de procréer ».

  • Condition de prise en charge

Elle est en partie prise en charge par la Sécurité Sociale, pour quatre tentatives et si la femme a moins de 43 ans. La Sécurité Sociale ne prend cependant pas en charge les dépassements d’honoraire, ni certaines prestations telle que les suivis psychologiques. Certaines assurances complémentaires peuvent prendre en charges les frais non-pris en charges par la Sécurité Sociale.

  • Réglementation des dons

En France, les dons d’ovocytes sont anonymes et non-rémunérés. Les donneuses, dont l’âge est compris entre 18 et 37 ans, sont toutefois défrayées pour les frais occasionnés, à l’exception des déplacements vers les centres de dons. Elles ont toutefois la possibilité de pouvoir congeler leurs ovocytes. Les conditions pour effectuer un don d’ovocytes (parmi elles, le fait pour une femme en couple de présenter l’accord écrit de sa ou son conjoint), le nombre restreint de clinique pouvant accueillir cette pratique (seulement une trentaine, dont 7 en région parisienne), le manque d’informations liés à cette pratique et la désinformation dont font preuve certaines associations sont autant de facteurs qui expliquent le nombre restreint de donneuses d’ovocytes. Cela a pour effet de créer un important délai d’attente pour les couples ayant besoin d’avoir recours à une FIVDO, allant d’un an et demi à cinq ans. Dans certaines cliniques il est toutefois possible pour les couples de réduire leur temps d’attente si une amie/connaissance accepte de faire un don d’ovocyte pour eux. Il est important de noter que pour garantir le principe d’anonymat, les ovocytes qui seront utilisés pour créer les embryons du couple en question ne sera pas celui donné par leur amie.

  • Taux de réussite

En France, les taux de succès des FIVDO sont relativement faibles. Cela s’explique d’une part par le fait que le domaine de la procréation médicalement assistée, de manière générale, est délicat dans le contexte français où les lois de bioéthique les régissant rencontrent régulièrement des critiques virulentes.

Une autre explication des faibles taux de succès en France réside dans l’âge des donneuses. En effet, la possibilité d’effectuer un don d’ovocytes jusqu’à 37 ans et de pouvoir par cette pratique congeler ses propres ovocytes conduit certaines femmes proches de l’âge de 37 ans n’ayant pas encore pu fonder de famille à faire un don d’ovocytes afin de pouvoir conserver les leurs. Ainsi, les ovocytes issus de ces dons sont moins jeunes et ont moins de chance de donner des embryons sains.

  • A l’étranger

Au même titre que les personnes résidant en Suisse, les personnes résidant en France ont la possibilité de se rendre dans des cliniques à l’étranger pour effectuer une FIVDO. Dans ce cas, à leur retour en France, la grossesse pourra suivre son cours normalement et à la naissance de l’enfant aucune formalité administrative ou légale ne devra être effectuée. Il est en revanche très important de signaler le recours à une FIVDO à votre gynécologue afin que celle/celui-ci ait toutes les informations nécessaires pour suivre au mieux la grossesse en question.

Le choix d’une clinique à l’étranger, comme nous l’avons expliqué dans la section précédente, est cependant délicat et complexe à gérer pour un couple sans accompagnement. Un accompagnement personnel tel que celui d’un coach FIV permettra d’arriver au but plus rapidement, plus sereinement et sans coûts évitables.


Femmes célibataires et FIVDO

Il est toutefois important de souligner la difficulté à laquelle sont confrontés les couples ou femmes célibataires désirant effectuer une FIVDO.

En effet, les législations concernant cette pratique varient en fonctions des pays, mais aussi en fonction des personnes voulant y avoir accès. Qu’il s’agisse de restrictions liées à l’âge, à la structure de couples (hétérosexuel ou homosexuel), au cas des femmes célibataires… il peut s’avéré particulièrement complexe de choisir dans quel pays se rendre pour effectuer une FIVDO. A cela s’ajoute ensuite le choix de la clinique, qui peut relever d’un véritable parcours d’obstacle tant les informations disponibles sur internet peuvent s’avérer obscures ou incomplètes.

Le/la coach FIV qui travaille dans l’intérêt de ses clients et qui comprends les fonctionnements des cliniques à l’étranger, pourra les accompagner dans leur choix et leur apportera un soutien moral à chaque étape de cette belle aventure.


Comment commencer et préparer sa FIVDO ?

Les démarches pour effectuer une FIVDO peuvent parfois passer pour un parcours du combattant. Pour vous accompagnez au mieux, nous vous invitons à commencer par la lecture de ces articles :

FIV avec Don d’Ovocytes (FIVDO)

FIV avec Don d’Ovocytes en Suisse et en France

FIVDO étape par étape

Nous préparons..

Comment choisir une clinique

Prix des traitements et risques

Comment se préparer pour la FIVDO ?

FIVDO et épigénétique


Souhaitez - vous à discuter de votre cas ou être accompagné tout au longue de votre cycle FIVDO ?

Découvrez nos prestations :