Art-Thérapie et désir d’enfant

Article écrit par Lucie Jenny Mazzola, Psychologue et Art-thérapeute 

Qu’est-ce que l’art-thérapie ?

L’art-thérapie est un accompagnement permettant à la personne de s’exprimer, de mettre en forme et d’élaborer le dicible comme l’indicible, de créer des liens et du sens dans un processus de changement. Au lieu de s’exprimer uniquement avec les mots comme dans une thérapie classique, avec l’art-thérapie, la personne s’exprime par la création (collage, photo, dessin, peinture, écriture, mouvement, son).

Chaque séance se déroule en trois temps : un temps de parole, un temps de création et un temps de parole finale.

L’art-thérapeute est un soutien pour permettre d’exprimer à travers la création personnelle de chacun, les émotions, les sentiments, les besoins, les peurs, les souvenirs, les rêves.

Aucun talent artistique ni habiletés particulières ne sont requis pour pouvoir bénéficier pleinement de cet accompagnement.

Art-thérapie et PMA ?

L’incapacité de concevoir un enfant peut devenir l’une des plus grandes épreuves dans la vie d’une personne ou d’un couple. La PMA est un parcours long et éprouvant. Elle peut amener une immense tension entre les membres du couple ainsi qu’avec leur famille et leurs amis. Bien que l’art-thérapeute n’ait pas de pouvoir sur l’infertilité, il accompagne la personne et/ou le couple lors du traitement (avant, pendant, après) en se penchant sur le vécu émotionnel, la communication et la relation aux autres.

L’accompagnement par l’art-thérapie permet de :

  • (re)devenir auteur-e  de son parcours vers la parentalité : en mettant des formes et des mots sur votre PMA vous pourrez vous (re)appropriez votre histoire. 
  • exprimer ses ressentis, ses émotions, ses besoins : lors de votre PMA vous traversez toute la palette émotionnelle possible dont de la culpabilité, de la colère et de la tristesse qu’il est important de pouvoir extérioriser pour pas qu’elles ne puissent s’inscrire et se transformer en maladie somatique. Ainsi vous pourrez faire quelque chose concrètement avec la souffrance que vous vivez.
  • (re)découvrir ses ressources : vous serez surpris de découvrir en vous, grâce à la création, des ressources que vous n’imaginiez pas.

« Créer, c’est s’exprimer, revisiter son histoire, explorer ses ressources et se transformer. » (ARAET)


Comment choisir son art-thérapeute ?

En Suisse, il existe différentes écoles d’art-thérapie, certaines spécifiques à une forme d’expression (musicothérapie, danse thérapie) et d’autres qui en utilisent plusieurs (art-thérapie intermodale). Si vous avez une préférence initiale, vous pourrez vous orienter vers une forme d’expression spécifique sinon je vous recommande un art-thérapeute intermodale. En effet, avec l’intermodalité (peinture, collage, écriture, expression sonore et corporelle) vous êtes sûr-e de trouver une forme d’expression qui vous conviennent parmi toutes celles proposées.

Veillez à ce que votre art-thérapeute soit membre d’une association professionnelle (ARAET, APSAT, ArteCura). Cette adhésion atteste d’une formation de base conséquente ainsi qu’une formation continue régulière. De plus, veillez à ce que le thérapeute soit accrédité ASCA et/ou RME car cela permet d’être remboursé par de nombreuses assurances maladies complémentaires. 

Ce qui est le plus important, comme dans toute thérapie, c’est d’avoir un bon lien avec son thérapeute. Faites-vous confiance, si vous ne le sentez pas, mieux vaut changer de thérapeute.

Lucie Jenny Mazzola, Psychologue et Art-thérapeute


Membre de l’association professionnelle des arts-thérapeutes genevois

Accréditation ASCA (remboursement part certaines mutuelles)

http://histoiresdenvies.ch


Retrouvez Lucie Jenny Mazzola et son atelier d’art thérapie lorsque de la Journée d’infertilité le samedi 13 avril 2019 à Genève.
Sur l’inscription.