PROGRAM fiv

Comment renforcer votre estime de soi durant un parcours de PMA ?

Article écrit par Isabelle Steinegger, Conseil en Image et Infirmière

Vous avez du mal à accepter  votre corps ?
Vous avez un désir d’enfant et avez dû faire appel à la PMA ?
Votre estime de soi est affectée par la situation globale que vous traversez ?

La PMA vient chambouler une vie. Le rêve de la conception traditionnelle d’un enfant s’évanouit et cela vient provoquer de fortes émotions et soulève une multitude de questions. 

Le parcours que représente une PMA engendre de nombreux changements qu’ils soient physiques ou psychologiques. Ce corps qui refuse de donner la vie, ce corps qui se transforme sans cesse sous l’influence des traitements hormonaux, les violences de toutes sortes qu’il subit. 

Tous ces facteurs viennent perturber l’estime de soi.

De plus, les problèmes d’infertilité envahissent tellement le quotidien qu’on oublie de prendre soin de soi. 

Au travers de cet article, je souhaite vous offrir quelques astuces pour vous aider dans votre parcours, vous aider à reconstruire votre estime de soi et peut-être améliorer quelque peu votre qualité de vie actuelle pour traverser cette étape en harmonie avec votre corps et retrouver votre féminité. 

Achetez des sous-vêtements adaptés
Ce point est essentiel car premièrement il va vous apporter du confort, il va également mettre en valeur votre corps et vous offrir le sentiment d’être féminine et coquette. Choisissez une boutique spécialisée afin de bénéficier de conseils adaptés. 

Privilégiez le confort
Plus nous avançons dans l’âge, plus le confort du vêtement porté est essentiel. Le confort permet d’être en harmonie avec soi-même. 

Confort ne veut pas dire vieux jogging troué ! Vous pouvez porter des vêtements à la fois confortables et qui correspondent à votre style et votre morphologie actuelle. 

Choisissez des vêtements offrant de l’ampleur autour des zones qui se sont transformées (poitrine, ventre, hanches). Vous pouvez par exemple acheter un jeans ajusté avec de l’élasthanne pour qu’il s’adapte à vos mouvements. 

Habillez-vous selon votre humeur
Nous les femmes, nous connaissons parfaitement les changements d’humeur. Ces derniers sont amplifiés lors de la prise d’hormones. Vous vêtir selon votre humeur vous permet d’être en accord avec vous-même ce qui renforce l’estime de soi et le sentiment d’harmonie. 

Prenez rendez-vous chez le coiffeur
Se laisser chouchouter chez le coiffeur est un bon moyen de se détendre, prendre du temps pour soi et déclencher un changement. Se voir autrement permet d’offrir un petit coup de booste à votre estime de soi. Choisissez-en un qui vous garantit un shampoing avec massage du cuir chevelu. 

Maquillez-vous
On a parfois tendance à se laisser aller et oublier le maquillage. En soi, c’est mieux pour la peau et s’accepter au naturel est tout bénéfice. Toutefois, je pense qu’un maquillage de temps à autre fait énormément de bien au moral et permet de se voir sous un nouveau jour. Sortez vos pinceaux et prenez un moment pour illuminer votre visage. 

Faites-vous belle pour une sortie en amoureux
Programmez une sortie en amoureux et profitez de l’occasion pour vous faire jolie de la tête aux pieds. Sortez le grand jeu, de jolis sous-vêtements, une tenue que vous appréciez, un maquillage et une coiffure travaillée, un petit coup de vernis à ongles et c’est parti pour une féminité garantie. La cerise sur le gâteau, vous allez dégoter un petit compliment de votre compagnon. 

Portez de la couleur
Les couleurs sont thérapeutiques, portez celles qui vous font plaisir et qui vous attirent. Vous avez besoin de vous dynamiser ? Choisissez des couleurs orangées, jaunes. 
Vous avez besoin de vous apaiser ? Choisissez des couleurs bleutées, vertes.

Faites des choses qui vous procurent du plaisir
C’est un bon moyen de penser à autre chose, de se vider la tête et prendre soin de soi. Réfléchissez à ce que vous aimez faire et autorisez-vous à prendre ce moment pour vous. 

Faites un soin corporel
Prenez un moment pour vous, rien que pour vous et prenez un bain, faites un masque pour le visage, pour le corps, un peeling. Le toucher permet de recréer la connexion avec votre corps qui est à la fois la source du problème et de la solution. En prendre soin est primordial et vous permet d’en ressentir les contours, de faire un premier pas vers son acceptation. 

J’espère que ces quelques conseils sauront vous aider à regagner une part de votre estime de soi. 

Et pensez-y, chaque femme est différente et belle dans son unicité, autorisez-vous à vous aimer, aimer votre corps, il vous le donnera en retour.  

Isabelle Steinegger
Conseillère en image et infirmière
www.diem-image.ch

En savoir plus sur Isabelle Steinegger sur notre page Réseau maFIV

PROGRAM fiv

Art-Thérapie et désir d’enfant

Article écrit par Lucie Jenny Mazzola, Psychologue et Art-thérapeute 

Qu’est-ce que l’art-thérapie ?

L’art-thérapie est un accompagnement permettant à la personne de s’exprimer, de mettre en forme et d’élaborer le dicible comme l’indicible, de créer des liens et du sens dans un processus de changement. Au lieu de s’exprimer uniquement avec les mots comme dans une thérapie classique, avec l’art-thérapie, la personne s’exprime par la création (collage, photo, dessin, peinture, écriture, mouvement, son).

Chaque séance se déroule en trois temps : un temps de parole, un temps de création et un temps de parole finale.

L’art-thérapeute est un soutien pour permettre d’exprimer à travers la création personnelle de chacun, les émotions, les sentiments, les besoins, les peurs, les souvenirs, les rêves.

Aucun talent artistique ni habiletés particulières ne sont requis pour pouvoir bénéficier pleinement de cet accompagnement.

Art-thérapie et PMA ?

L’incapacité de concevoir un enfant peut devenir l’une des plus grandes épreuves dans la vie d’une personne ou d’un couple. La PMA est un parcours long et éprouvant. Elle peut amener une immense tension entre les membres du couple ainsi qu’avec leur famille et leurs amis. Bien que l’art-thérapeute n’ait pas de pouvoir sur l’infertilité, il accompagne la personne et/ou le couple lors du traitement (avant, pendant, après) en se penchant sur le vécu émotionnel, la communication et la relation aux autres.

L’accompagnement par l’art-thérapie permet de :

  • (re)devenir auteur-e  de son parcours vers la parentalité : en mettant des formes et des mots sur votre PMA vous pourrez vous (re)appropriez votre histoire. 
  • exprimer ses ressentis, ses émotions, ses besoins : lors de votre PMA vous traversez toute la palette émotionnelle possible dont de la culpabilité, de la colère et de la tristesse qu’il est important de pouvoir extérioriser pour pas qu’elles ne puissent s’inscrire et se transformer en maladie somatique. Ainsi vous pourrez faire quelque chose concrètement avec la souffrance que vous vivez.
  • (re)découvrir ses ressources : vous serez surpris de découvrir en vous, grâce à la création, des ressources que vous n’imaginiez pas.

« Créer, c’est s’exprimer, revisiter son histoire, explorer ses ressources et se transformer. » (ARAET)


Comment choisir son art-thérapeute ?

En Suisse, il existe différentes écoles d’art-thérapie, certaines spécifiques à une forme d’expression (musicothérapie, danse thérapie) et d’autres qui en utilisent plusieurs (art-thérapie intermodale). Si vous avez une préférence initiale, vous pourrez vous orienter vers une forme d’expression spécifique sinon je vous recommande un art-thérapeute intermodale. En effet, avec l’intermodalité (peinture, collage, écriture, expression sonore et corporelle) vous êtes sûr-e de trouver une forme d’expression qui vous conviennent parmi toutes celles proposées.

Veillez à ce que votre art-thérapeute soit membre d’une association professionnelle (ARAET, APSAT, ArteCura). Cette adhésion atteste d’une formation de base conséquente ainsi qu’une formation continue régulière. De plus, veillez à ce que le thérapeute soit accrédité ASCA et/ou RME car cela permet d’être remboursé par de nombreuses assurances maladies complémentaires. 

Ce qui est le plus important, comme dans toute thérapie, c’est d’avoir un bon lien avec son thérapeute. Faites-vous confiance, si vous ne le sentez pas, mieux vaut changer de thérapeute.

Lucie Jenny Mazzola, Psychologue et Art-thérapeute


Membre de l’association professionnelle des arts-thérapeutes genevois

Accréditation ASCA (remboursement part certaines mutuelles)

http://histoiresdenvies.ch


Retrouvez Lucie Jenny Mazzola et son atelier d’art thérapie lorsque de la Journée d’infertilité le samedi 13 avril 2019 à Genève.
Sur l’inscription.